AIPR

L’AIPR c’est quoi ?

Il s’agit de l’autorisation d’intervention à proximité des réseaux. Cette attestation de compétences vise à prévenir les risques de dommages causés aux réseaux enterrés et aériens lors de la préparation et de la réalisation de travaux à proximité de ces derniers. La mise en place de l’AIPR, intervient dans le but d’accroître la sécurité des intervenants en phase de chantier en consolidant leurs compétences, elle est effective depuis le 1er janvier 2018.

Qui est concerné ?

L’AIPR engage plusieurs publics distincts qui interviennent à différentes étapes dans la réalisation d’un ouvrage. On recense ainsi les personnes :

- impliquées dans la préparation (maître d’ouvrage/maître d’œuvre)
- chargées du suivi (salariés de l’entreprise qui encadre les travaux)
- chargées de la réalisation de travaux (salariés de l’entreprise qui assure les travaux) à proximité des réseaux.

Pour les acteurs du BTP mentionnés ci-dessus, au moins une personne appartenant à la maîtrise d’œuvre/d’ouvrage ainsi qu’à l’entreprise chargée du suivi des travaux doit être en possession de l’AIPR. Concernant l’entreprise chargée de l’exécution des travaux, elle doit délivrer cette autorisation pour tout personnel qui intervient à proximité des réseaux, pour les opérateurs d’engins. Dans le contexte de travaux urgents, les salariés en terrassement ou à proximité des réseaux aériens, il est toléré qu’un seul des employés impliqués soit titulaire de l’AIPR jusqu’au 1er janvier 2019.

Comment est délivrée l’AIPR ?

L’AIPR est fournie par l’employeur après que celui-ci ait éprouvé les compétences de ses salariés selon différents modes.

- CACES en cours de validité qui prend en compte la réforme de l’AIPR (anti-endommagement) jusqu’à la fin de validité de celui-ci. Pour les CACES actuels qui ne tiennent pas compte de la réforme anti-endommagement, ils permettent la délivrance de l’AIPR jusqu’au 1er janvier 2019.
- Un diplôme, un certificat de qualification professionnelle de moins de 5 ans et qui prend en compte la réforme anti-endommagement.
- Une attestation de compétences délivrée suite à la réussite d’un QCM, passé au sein d’un centre d’examen reconnu par le Ministère de la transition écologique et solidaire pour une durée de 5 ans. Les centres d’examen proposent également des formations afin de préparer au mieux les salariés au passage du QCM.

Pour en savoir plus sur la réforme ainsi que sur les modalités de réussite à l’examen par QCM, rendez-vous sur le site du MTES (Ministère de la transition écologique et solidaire) https://www.reseaux-et-canalisations.ineris.fr/gu-presentation/construire-sans-detruire/aipr-et-examen-qcm.html

construire sans détruire